Menu

Comment donner envie au jury

Comment donner envie au jury

 

Donner envie au jury. C’est un aspect que vous négligez trop souvent, et sans vous affoler, ça ne va pas du tout.

 

Evidemment, convaincre un jury de Sciences Po est un exercice intellectuel. Il faut convaincre, avec des arguments. Mais le jury reste humain, et il n’échappe pas aux lois les plus élémentaires que je qualifierais “de l’attraction”. Oui, il faut aussi “plaire” au jury, il y a une part de “séduction” dans un entretien. Alors attention, quand je dis séduction, il ne s’agit pas de se mettre à battre des paupières. La séduction peut être intellectuelle. Mais pour faire court : il n’y a pas que des critères rationnels et mesurables pour un jury. Ça se joue aussi sur son ressenti.

 

D’où, question magique : comment jouer sur ce ressenti, comment “plaire” au jury ? A notre sens, la manière la plus directe, c’est l’énergie. Le sourire. L’envie. Le fait que le candidat face à nous soit enthousiaste à l’idée d’intégrer l’école.

 

Vous allez me dire : merci, on le sait. Et pourtant, la grande majorité d’entre vous est encore toute crispée. Les uns parce qu’ils ont peur d’oublier une partie de leur discours, les autres parce qu’ils pensent ne pas être assez bons pour intégrer Sciences Po, les troisièmes parce qu’ils ont peur, justement, de ne pas “plaire” au jury, d’autres encore parce qu’ils redoutent les questions derrière. Et puis ceux qui prennent l’exercice très au sérieux (et vous avez raison), mais du coup se prennent au sérieux et nous font un truc super scolaire.

 

Alors, soyons concret :

  1. Souriez. Bon sang, souriez. Je lisais un papier sur une étude qui montrait que 97% des gens préfèrent se faire aborder par quelqu’un qui sourit. 97% ! Sou-ri-ez. Et pas le sourire niais ou fake, le vrai. (j’y reviens dans un instant)

  2. Energie. Il faut qu’on sente que vous êtes animés par ce que vous racontez. Trouvez les raisons en vous qui vous donnent l’énergie. Vous savez, celle que vous avez quand vous voulez convaincre quelqu’un de venir avec vous en vacances, ou quelque chose qui vous met en état d’excitation. Vous visualisez ?

  3. Théatralisez. Je dis pas qu’il faut jouer les Luchini, mais prenez l’espace. L’énorme majorité d’entre vous peut se le permettre. Prenez l’espace. Faites porter votre voix, dites ce que vous avez à dire, prenez position, assumez, ce que vous dites n’est pas idiot. Bref, soyez là.



Alors, point par point.

Comment sourire pour de vrai. Moi, j’ai un petit exercice qui m’aide, que j’avais trouvé je ne sais plus où, mais je me sers régulièrement. Quand je dois rencontrer quelqu’un et faire une bonne première impression (et donc sourire), je le salue dans ma tête (salut, ou bonjour, ou comment allez-vous) avec plein de voix de personnages différents. C’est complètement théâtral (et ridicule), mais (pour moi) ça marche. Par exemple : Nabilla, Schwartzenegger, Luchini, un petit martien de Mars Attacks et François Hollande. Chacun dans sa caricature. Et je m’imagine, 5 secondes avant de serrer la main à ceux que je rencontre, de leur dire bonjour avec ces voix-là, l’une après l’autre. Inévitablement, je me mets à sourire.

(Maintenant, si vous préférez penser à “c’est la mer noire” ou tout autre qui vous fait vous marrer à coup sûr, ça marche tout autant !)

 

Comment avoir de l’énergie. Pour moi le calcul est vite fait, c’est de bien savoir pourquoi vous venez à Sciences Po. Le vrai pourquoi, celui que vous ne dites à personne. Normalement, ça doit vous enthousiasmer. Si ce n’est pas le cas...pas sûr que vous soyez faits pour l’école (et le jury le verra). Donc, essayez de visualiser les choses de Sciences Po qui vous motivent grave. Genre, le fait de rencontrer tel personnalité que vous admirez. D’obtenir le job de vos rêves. De vous payer des fous rires à Sciences polémiques sur des sujets à défendre (“Dieu a-t-il une excuse ?” “Faut-il avoir peur du noir ?”). De faire une 3e année de malade mental dans un pays à moustique où vous ferez des rencontres complètement dingues. De trouver l’amoureux ou amoureuse à Sciences po que vous ne quitterez plus de la scolarité. De vous mettre des têtes au Basile les vendredi soir pour rentrer en Velib sous la pluie en rigolant avec les copains. Je n’en sais rien, chacun ce qui lui plaît. Vous pouvez aussi vous visualiser en train de dire à vos parents que vous avez eu les résultats, et que ça y est, vous êtes à Sciences Po. Visualisez vous en train de faire ces choses là. Qu’est-ce que vous ressentez ? Quelle émotion ? quelle couleur ? quel goût ? Faites ça régulièrement, et surtout, faites le 5 min avant de rentrer en entretien. Voyez ces choses là qui vous motivent, et dites-vous que vous allez le chercher maintenant. Il n’y a mon sens rien de plus puissant que cette forme de visualisation pour vous donner de l’énergie face au jury.

 

Pour ce qui est de la théâtralisation...faites-nous confiance. Vous avez tous de la marge. Le meilleur exercice qu’on peut prescrire c’est de se filmer pour sa présentation. Faites et refaites ça jusqu’à ce que ça vous convienne. Il est fort désagréable de se regarder, j’en sais quelque chose (moi, après 500 lives filmés je n’arrivais toujours pas à me regarder), mais l’avantage, c’est que, comme on a souvent une tendance à être dur avec soi-même, ça fait beaucoup progresser.

 

En résumé. C’est bien d’avoir un discours construit. C’est bien de connaître Sciences Po. C’est bien de gérer l’actualité. Maintenant, allez chercher ce petit truc en plus qui fait que le jury aura envie de vous prendre, juste, parce que c’est vous. Vous en êtes tous capable, je parle d’expérience.

Souvenez-vous d’un truc. Nous, on commence à être anciens. On commence à être un peu blasés. Le jury, sans doute un peu aussi :) Donc un jeune de 17 ans qui vient avec son énergie et son envie de participer au changement du monde, ça fait vraiment plaisir. Vraiment. On aime ça. Alors lâchez-vous un peu, bon sang, et donnez-nous de votre énergie !

 

Inscris-toi pour accéder à ce contenu !

OK!

Il faut s’inscrire au cours en ligne pour pouvoir s’inscrire au coaching.
Tu vois la base de ton côté, à ton rythme, tu commences à travailler, et on consacre notre temps ensemble à approfondir et à évoquer les problématiques qui te sont spécifiques. Gain de temps pour nous, gain d’argent pour toi.

Oll Korrect

La mise en commun des fichages, que ce soit pour les enjeux fichés ou les livres fichés, est réservée aux coachés du repaire ! Inscris-toi au cours en ligne de l'école & la procédure qui te convient pour y participer !

Oll Korrect