Menu

Quels médias choisir pour se préparer sur l’actualité...en tant que candidat ?

On l’a dit dans le premier chapitre, le but de ce cours est de vous donner les armes pour être prêts sur l’actualité dans le cadre de la préparation d’un concours.

 

Etre prêts sur l’actualité, c’est-à-dire : savoir analyser un sujet d’actualité, en dégager les enjeux, puis mener un raisonnement construit sur le sujet (et donc savoir répondre aux questions du jury). En clair : avoir développé ses capacités d’analyses et son esprit de critique, ainsi que son esprit de synthèse (c’est ça que veut voir un jury).

 

La première “arme” à développer, ce sont les sources. Autrement dit, quoi lire, quoi écouter, quoi regarder ?

 

C’est une question qui préoccupe beaucoup d’entre vous, et c’est bien normal : il n’est pas évident de trouver des sources de qualité sur internet. Est-ce qu’on reste seulement sur les médias mainstream, au risque d’avoir beaucoup de contenu plat ? Est-ce qu’on se risque hors des sentiers battus, mais au risque d’avoir du contenu limite ? Est-ce que le Monde est un bon point de départ? Est-ce que le Point c’est acceptable ? Mais aussi, peut-on/faut-il lire la presse politisée, des blogs ? Et youtube ? Est-ce qu’il faut lire la presse anglophone ? Et les sites russes comme RT ?

 

On comprend que vous soyez un peu perdus, on est passé par là. Mais se poser cette question dès le début est super important, parce que vous vous rendez bien compte que ce sont vos lectures / écoutes / visionnages qui vont vous donner votre matière première pour réfléchir, exercer votre esprit critique et esprit de synthèse (ce qui nous intéresse). Si vous avez des sources à la noix, la réflexion qui suit risque d’être à la noix aussi.

 

NB : quand on écrit “lire”, il faut toujours voir “lire, écouter, visionner”, ou pour “la presse”, “la presse, la radio, les vidéo”. Si on ne dit que “lire” ou “la presse”, c’est que c’est plus léger, mais tout ce qu’on va dire s’applique aux autres formats évidemment.

 

Commençons donc par le début pour empoigner cette question de quoi lire (écouter, visionner, you get it).

 

Quel est notre but...en tant que candidat ?

 

Eh oui. Il faut garder en tête que c’est ça notre angle d’approche. Que veut voir le jury ? (pour qu’on puisse lui servir sur un plateau d’argent).

On ne se prépare pas à l’actualité de la même manière selon ce qui est attendu de nous. Si il on se préparait jouer à Question pour un champion, l’important serait de retenir des faits, et savoir les ressortir le plus efficacement possible : on axerait notre préparation sur de la prise de note détaillée de dates, de noms etc.

Si en revanche on passe devant un jury, qui juge notre capacité à analyser et raisonner sur les grands enjeux du monde, ce n’est pas en retenant des dates et des noms qu’il faut se préparer (même s’il faudra retenir deux-trois choses, hein).

Et c’est justement ça qu’on vise.

 

Concrètement, ça veut dire qu’il faut bien sûr avoir une connaissance complète de ce qui s’est passé pendant l’année (i.e., ne pas avoir râté de gros sujet pour ne pas se laisser attraper en flagrant délit d’ignorance), mais, plus important, ça veut dire être capable

  • de voir et d’analyser les enjeux autour d’une question donnée

  • de se forger une opinion à partir des points de vue différents sur une question

  • de défendre cette analyse ou opinion par un raisonnement solide.

On est d’accord ?

 

Reprenons notre raisonnement. Vous êtes des candidats qui veulent montrer au jury qu’ils sont intelligents, et qu’il savent raisonner par eux-mêmes (ce ne sont que d’autres mots pour dire esprit critique / esprit de synthèse:).

A vous donc de choisir les sources qui vous permettent de faire ça...et de laisser tomber les autres.

 

Cette introduction étant posée, rentrons dans le dur de la prep, et voyons quelles sont les 3 phases pour lire la presse efficacement...et quelles sources choisir pour le faire.

 

Disclaimer : on va vous citer un certain nombre de médias assez généralistes et mainstream pour l’instant. Rassurez-vous, on sortira des clous dans les prochains chapitres (en explorant des sources comme RT, qu’on évoquait plus haut). Mais la lecture de ces derniers implique d’avoir l’esprit critique davantage musclé, on en parlera donc...après.

 

Deuxième disclaimer : les conseils qu’on va vous donner (que ce soit de regarder telle source, d’éviter telle autre, ou de prendre des notes de telle ou telle manière, n’ont qu’un seul but : vous préparer au mieux. Vous vous rendez compte, on imagine, que ce qu’on va vous proposer est une grille de lecture et non une science exacte. On va vous le répéter, mais ce qu’on dit n’est pas parole d’Evangile : utilisez ce qui vous aide, remettez en cause ce qui vous aide moins !

Comment s’informer (ce qu’il ne faut pas faire)

Quand on demande à Google, (recherche : “meilleurs sites d’infos”), les 3 premiers rankings sont :

 

1) une réponse sur le forum Quora (on s’arrache les cheveux, level 1)

 



2) un classement du Journal du net (on s’arrache les cheveux, level 9)

 

 

3) cet article de BFM (On s’arrache les cheveux : level calvitie)

 

Surtout qu’en dessous de cet article, le newsfeed du “meilleur site d’actualité” disait :





 

(Bruit d’étouffement). This is wrong on so many levels.

 

Conclusion : parfois, Google raisonne comme un fromage.

Fini de rire, on ouvre les bouquins sur l’esprit critique à la page 1.

Les 3 phases pour lire la presse (et le choix de sources qui en découle)

Commençons par le début. La lecture de l’actualité peut prendre plusieurs formes. Il n’est évidemment pas pareil de jeter un oeil aux nouvelles du jour sur le site du Monde pour voir ce qui s’est passé pendant la semaine, que de lire une analyse de fond de Pierre Bourdieu sur les structures du néolibéralisme.

 

Au final, les deux peuvent être considéré comme de la “lecture de l’actualité”, mais vous vous rendez compte de la différence : dans le premier cas, vous survolez un sommaire, dans l’autre, vous réfléchissez sérieusement sur un sujet précis.

 

On rentre donc dans le concret dès le début, et on vous conseille de décomposer la lecture de “l’actualité” en phases :

  • Première phase : l’information générale (il faut bien commencer par savoir ce qu’il se passe).

  • Deuxième phase : comprendre les faits sur un sujet donné (et entrevoir les enjeux)

  • Troisième phase : approfondissement sur le sujet, puis lectures connexes en tous genre (qui peuvent quitter l’actualité pour aller vers la culture générale)



Pourquoi est-ce qu’on divise en ces trois phases ? Pour deux raisons :

 

1) Pour l’efficacité. On a très vite fait, en “lisant l’actualité”, de perdre son temps. Vous connaissez le phénomène : on jette un oeil au Huffington Post, on commence par des sujets intéressants comme les rapports de force au Moyen-Orient, et une demie heure plus tard, on est le nez dans un article sur le dernier tweet de Booba. Ou au contraire, on vient rapidement regarder ce qui s’est passé pendant la semaine, et on finit par s’enterrer sur France Culture avec une émission sur l’évolution des frontières de la Pologne au XXe siècle. Ce n’est pas un problème en soi, les frontières de la Pologne, c’est passionnant, mais le risque d’être inefficace en lisant la presse est réel. Le meilleur remède : compartimenter en phases.

 

2) Pour les sources. Certains médias sont très bons pour la première phase (un coup d’oeil à Euronews et vous voyez ce qui se passe en ce moment), par contre, ne sont pas fantasmagoriques sur les analyses de fond...et vice versa (le site du monde diplomatique a des super analyses pour comprendre certains sujets, mais pour vous dire ce qui s’est passé dans la semaine, tintin).

 

Conseil donc, pour ne pas perdre votre temps : divisez en phases. Quand vous voulez savoir ce qui s’est passé dans la semaine, faites ça, et allez sur certains médias. Quand vous voulez approfondir, faites-ça, et allez vers d’autres.

Voyons ça ensemble !

Les médias pour s’informer (phase 1)

La première phase consiste tout simplement à s’informer. Que s’est-il passé aujourd’hui / ces derniers jours / cette semaine ? Quels sont les points importants (ou qui vont le devenir, ou qui appuient sur des enjeux importants) ?

 

Pour faire ça, quel média choisir ?

 

Réponse courte : n’importe quel média d’information mainstream peut faire l’affaire. Que ce soit Le Monde, Europe 1 ou L’Obs. Faites selon vos habitudes / vos envies.

 

Réponse longue : certains médias sont plus égaux que d’autres :) il faut regarder de plus près. Et conseil du repaire, le premier le vrai, il y a deux alternatives pour la phase d’information:

 

La “titraille” (qu’on vous conseille). Elle consiste à prendre un site d’info généraliste et d’éplucher les titres / les sujets de la page home. Quand vous voyez quelque chose qui peut vous intéresser : clic sur la roulette de la souris = ouvrir dans un autre onglet.

Et vous vous faites ainsi votre propre synthèse.

 

Avantage de cette méthode :

1) vous ne raterez rien, et pas mal de sujets feront écho entre eux sur la durée.

2) en lisant les titres régulièrement, ça vous permet, avec l’expérience, d’aiguiser votre oeil à voir ce qui est important et ce qui ne l’est pas. I.e., c’est très bon pour votre esprit de synthèse.

 

Quel média choisir pour le faire ?

Nous, on aime bien Le Monde. Non pas parce qu’on apprécie particulièrement leur ligne politique, mais parce qu’ils sont très complet.

Le monde est d’ailleurs souvent considéré comme la référence. Alors, on en reparlera plus tard, mais première leçon d’esprit critique : si le Monde est considéré comme une référence, c’est parce qu’ils traitent de plus de sujets du fait de leurs moyens (ils ont une très grande rédaction et beaucoup d’envoyés), pas parce qu’ils sont “neutres” - ils sont aussi neutres économiquement et politiquement que nous on est coureurs cyclistes.

 

Complémentaire au Monde, pour nous, Arte Info. Plus synthétiques, moins superflus, et beaucoup plus tournés, on trouve, vers des enjeux intéressants (géopolitique, sujets touchant à la démocratie, aux droits de l’homme, and so on). Notre conseil : Arte Info est votre ami.

 

Pour avoir un spectre un peu plus européen, on aime le site d’Euronews. Vous verrez apparaître en 3 minutes les différentes problématiques européennes (élections dans tel pays, décision importante à Bruxelles). C’est très pratique parce que ça donnera un coffre européen à vos argumentaire.

(Quand, par exemple, vous parlerez de démocratie à propos de la réforme constitutionnelle en France, vous pourrez comparer avec les tendances anti-démocratiques en Hongrie, ou l’instabilité gouvernementale italienne. On conseille un peu d’Euronews en plus du Monde ou d’Arte. Et ça vous rappellera sans cesse qu’il n’y a pas que la France dans la vie.)

Et avantage caché : il y a les textes écrits en dessous des vidéos, et ce dans plusieurs langues. I-dé-al pour bosser une langue qu’on apprend :)

 

Pour ce qui est du monde anglophone, le site de la BBC et celui du NYTimes : ce qui se fait de plus complet (sorry, the Economist). On conseille vraiment de jeter un oeil à la home de la BBC / NYT de temps à autres. Non pas pour y passer 4 heures, mais pour lire les titres et “sentir” ce qu’il s’y passe. La titraille, encore, toujours. Vous êtes d’une génération où le monde est un village (on ne plaisante pas), hors de question de rester que sur des médias francophones pour vous informer.

 

Maintenant, on vous a conseillé ces sources parce qu’on les trouve efficaces pour cette phase d’information, à vous de choisir les vôtres. Si vous préférez le Figaro ou Courrier International pour faire ça, allez-y, l’important c’est que vous preniez du plaisir à aller lire les titres.

 

Le Journal (à alterner avec la titraille) : plutôt que de choisir soi-même ce qu’on veut lire ou non en passant le site du Monde ou d’Arte au crible, on peut se tourner vers le choix de quelqu’un d’autre...et suivre un journal ou un JT.

 

On vous en conseille deux (et deux seulement) :

Le journal de 12h30 de France Culture : à notre goût le meilleur journal audio. Ils laissent tomber l’inessentiel, prennent toujours le temps d’approfondir au moins un sujet (et ça peut tout à fait s’écouter quelques jours après). Parfait pour déblayer les enjeux.

Arte Journal : même chose que Culture, version vidéo. “JT tourné vers l’actualité internationale”, son nom l’indique. Et il y a généralement une bonne moitié sinon 3/4 des sujets traités qui sortent des clous de ce qui se fait en mainstream (droits de l’Homme dans tel ou tel endroit, corruption et démocratie, ce genre de choses), disons qu’ils s’agit beaucoup plus de sujet à enjeux utilisables. “Maison-mère” : Arte Info, qu’on évoquait plus haut.

 

Pourquoi ne conseille-t-on pas le journal de France Info ou RTL par exemple ? Simplement pour une histoire de choix des sujets : ils sont beaucoup moins intéressants que les deux sus-mentionnés. On revient dans le chapitre 6 sur les médias qu’on évite et pourquoi.

 

Résumé donc : au choix, épluchez le Monde, Arte et Euronews (ou tout autre choix qui vous convient), ou écoutez le 12h30 ou Arte Journal (on est moins flex sur des choix alternatifs à ces deux-là, vraiment). Faites ça deux à trois fois par semaine pendant 30 minutes, et ça sera déjà super.

 

L’avantage, c’est que vous serez mieux, bien mieux informés qu’en suivant les push d’applis en tous genres 12h par jour. Mais comme on a nous-même une tendance Saint-Thomas, on vous dit...essayez par vous-même !

 

Pour les candidats qui passent par la procédure internationale

 

Les médias qu'on vient de citer ont un spectre relativement français. Vous, en plus, et on dit bien en plus, vous devez lire les médias qui couvrent votre "zone" géographique. I.e., vous avez une double-titraille à faire.

Alors, ne vous mettez pas la rate au court bouillon (si vous visez Poitiers, vous ne pouvez évidemment pas lire la totalité de la presse sud-américaine). Prenez un titre ou deux de votre pays de résidence (il faut bien connaître votre pays de résidence), et gardez un oeil sur la zone plus large. 

Exemple : vous habitez au Japon. Inutile de connaître les moindres rouages de la politique japonaise, mais si on vous demande de résumer le modèle économique japonais, et que vous ne savez pas...ce n'est pas que ça vous coûte l'admission, c'est qu'on va se poser des questions sur votre intérêt pour le monde qui vous entoure. De la même manière, ce qui se passe en Chine ou en Corée peut vous intéresser davantage que les candidats à Menton. Inversement, Menton, vous ne ratez pas les rapports de force en Syrie, ni le Yémen :)

Donc : bonne connaissance de votre pays de résidence, et intérêt sérieux pour la zone plus large. 

Plus un intérêt sérieux pour la zone du campus que vous visez (qui est souvent la même que celle que vous habitez, mais pas toujours). Si vous habitez l'Italie et que vous visez Reims...il faut connaître l'Italie bien sûr, mais aussi les problématiques liées au monde "Euro-Américain".

En résumé, pour revenir à la question des sources. On vous demande simplement de ne pas avoir d'angles morts. Si vous êtes en Italie, faites votre titraille dans la Repubblica en plus du Monde (et du NYT si c'est Reims que vous visez). Si c'est l'Allemagne : die Zeit. And so on. 

ps : n'oubliez pas la France. On sait que vous avez souvent des profils biculturels, expats, internationaux, citoyens du monde etc, mais vous ne pouvez pas sécher complètement sur les grands enjeux français. Si, quand on vous demande ce que vous pensez de la privatisation de la SNCF, vous nous regardez comme une poule qui a trouvé un couteau, on va se poser des questions. Et pour cause, en 2018, on a passé 2 mois à ne parler que de ça dans la presse française. Sortez donc votre nez de votre Economist, un peu, et faites un peu de tritraille française.

Les médias pour comprendre les faits et les enjeux d’un sujet (phase 2)

Deuxième phase, et on va faire court sur le sujet. Une fois que vous avez vos quelques sujets qui vous intéressent, il faut comprendre les faits qui s’y rapportent...Et commencer à en voir les enjeux. Pour l’instant, ne retenez qu’un conseil pour mener à bien cette phase : variez les sources.

 

Il est difficile de dire que tel ou tel média vous donnera de meilleures explications qu’un autre, tout simplement parce que c’est très inégal : parfois c’est les Décodeurs du Monde, parfois l’Obs, parfois un autre (on parle bien d’explications assez factuelles, pas des analyses).

Prenons un exemple. Pour comprendre la guerre en Syrie :

28 minutes d’Arte : 6 points pour mieux comprendre le conflit

Radio France Internationale : 10 points pour mieux comprendre la crise syrienne

Le Figaro : Acteurs, enjeux : les clés pour comprendre la guerre en Syrie

 

Honnêtement, on ne trouve pas que certains fassent un meilleur job que d’autres. Ce qu’on peut vous dire en revanche, c’est que le meilleur moyen de bien faire le tour d’une question, c’est d'en lire deux ou trois plutôt qu’un.

 

En résumé, pour avoir des éléments factuels sur un sujet : attrapez à peu près ce qui vous passe sous la main...et lisez-en plusieurs.

 

Les médias pour approfondir (et réfléchir) (phase 3)

Enfin, la phase d’approfondissement. Vous êtes déjà au courant de ce qui se passe, vous avez compris les faits autour d’une problématique, maintenant, vous pouvez creuser : lire des interprétations différentes des faits, des débats contradictoires, des sujets connexes, bref, les choses intéressantes (et qui vont vous pousser à réfléchir par vous-même).

 

Quelles sources pour cette phase ?

 

On vous donne quelques unes de nos préférées (nous qui aimons les choses qui nous font réfléchir plus que les choses qui sont d’accord avec nous :) C’est ni indicatif ni exhaustif, juste une piste de réflexion. A vous de faire vos choix !

 

Nos chouchous

On commence par nos chouchous :

Le 28 minutes d’Arte. C’est le complément au journal de 19h45. Assez léger, toujours intelligent, avec des invités de tous bords, toujours dans une logique constructive. Parfait pour réfléchir en se reposant.

 

Deuxième chouchou, le Monde diplomatique. Il y a une version papier et une version numérique. C’est en accès payant, mais vous y avez accès par votre école ou la bibliothèque de quartier. Au delà des éditoriaux de Serge Halimi (toujours un peu beaucoup à gauche, bon), c’est vraiment un excellent support pour lire des sujets (vraiment) approfondis. Avantage : ils traitent souvent de sujets oubliés par le reste du monde. C’est à peu près le seul journal qu’on vous conseille d’acheter en version papier, tous les mois.

 

Troisième chouchou, La Croix. Certes, il y a une teinture religieuse (sur le site, pas dans les articles) et les laïcards auront du mal. Mais si vous vous ouvrez un peu, le choix des sujets est toujours pertinent, le fond intelligent, avec une dimension humaine qui se ressent. On est partiaux, mais que voulez-vous : c’est un de nos chouchous.

 

Et allez, mettons un blog pour sortir de l’institutionnel. Notre chouchou absolu, le blog de Maître Eolas. C’est ultra-pertinent, c’est drôlissime, sur des sujets qui touchent la plupart du temps au droit (Eolas est avocat). (Exemple de problématiques récentes : faut-il interner les fichés S ?)

Il a été pendant des années le blog le plus lu de France, maintenant ça a beaucoup ralenti (Eolas est passé à Twitter, que voulez-vous) mais on trouve sur le blog beaucoup d’articles datant d’il y a quelques années qui n’ont pas pris une ride.

 

Géopolitique & Relations internationales

Le dessous des cartes, Arte. La sacro-sainte émission, de l’intelligence à l’état quasi-pur. Son présentateur historique, Jean-Christophe Victor (fils de Paul-Emile) est mort en 2016, mais elle continue bien. Il y a leur site, mais qui ne donne pas accès à tout, on peut en trouver pas mal sur Youtube en revanche. Vous trouverez une belle compilation à la fin du cours (par zone géographique et par sujet :)

 

Economie

Vous avez d’un côté les Echos (à droite), la Tribune (pas vraiment à gauche, mais plus critique), mais ça reste très technique, alors on déconseille pour l’instant. On vous déconseille également les pages éco du Monde ou du Figaro (et les autres pages éco), parce que là aussi, très (trop) détaillées. Exemple :

Stratégie de SFR, prix des céréales, cafétérias d’entreprise à San Francisco, on y retrouve plus ses petits, ça va vraiment vraiment dans le détail (et pour les enjeux actuels, on repassera).

 

Ce qu’on conseille vivement, par les intéressés de l’économie, c’est Alternatives Economiques (ici la page économie). Le format est parfait, les sujets vont toujours vers les enjeux. C’est en accès payant (5€/mois, mais votre école est forcément abonnée).

 

La presse d’opinion

Qui dit actualité dit débat, et qui dit débat dit contradictoire.

Le point de vue de droite avec le FigaroVox, sur des sujets très variés, et avec des intervenants très variés.

Et le point de vue de gauche, avec les blogs du Monde Diplomatique, qui n’est pas tout à fait organisé de la même manière (il s’agit de plusieurs blogs thématiques), mais très riches également. Choisissez ceux qui vous conviennent !

 

Presse d’investigation

On ne vous conseille pas forcément de suivre la presse d’investigation, parce que c’est souvent très approfondi et très technique. Mais pour ceux qui aiment le journalisme (et l’investigation c’est quand même le coeur du journalisme)...

Le Canard enchaîné, pas de version en ligne, 1,20€ en kiosques tous les mercredis. Un mélange d’investigation, de critique universelle (tous les bords politiques se font taper), de dérision (tous les titres comportent un jeu de mots), de potins politiques (si vous aimez la politique, vous ne pouvez pas ne pas lire la page 2 du canard), et de réflexion aussi (il y a quand même pas mal de contenu qui fait réfléchir).

Médiapart, qui en plus de faire de l’investigation (Panama Papers) (mais aussi, les affaires Bettencourt, Kadhafi, ou Benalla, c’est eux), vont à notre sens plus loin que le Canard enchaîné (leur format le permet), et font des papiers de qualité sur des sujets à enjeux. C’est en accès payant (5€/mois pour les lycées et étudiants). On ne vous encourage pas à vous abonner, mais si vous y avez accès...ne vous gênez pas. C’est vraiment de qualité.

 

Les podcasts

Idéaux pour approfondir thématiquement. Il y a ceux de France Culture ou ceux de France Inter, mais vous en trouvez ailleurs. Impossible ici de faire la liste de ce qui est intéressant, il y en aurait beaucoup trop. On vous laisse chercher et choisir ceux qui vous intéressent (ça prend un peu de temps, mais on trouve des perles).

Pour les amoureux d’Histoire, par exemple, on retrouve “2000 ans d’Histoire” (Inter) et “Au coeur de l’Histoire” (Europe1) sous forme de playlists thématiques sur Youtube.

A vous de faire vos emplettes !

 

Enfin, un mot quand même sur Courrier International, parce que beaucoup d’entre vous le lisent. On est assez partagés sur ce média. On est tous d’accord pour dire qu’il s’agit d’un journal de qualité, la rubrique 7 jours dans le monde est très bien faite, oui, mais on le trouve un peu...dispersé (avec souvent des articles qui manquent de coffre). Partagés, on vous dit. On vous laisse décider par vous-même !

 

Voilà pour nos sources à nous. On a pris exprès des sources généralistes et accessibles à tous, à vous de les essayer pour voir ce qui vous plaît. Parce que, ne nous racontons pas d’histoire : les meilleurs sources sont celles qu’on prend plaisir à lire et à regarder !

Varier les sources (et les bords politiques)

Variez les sources, et malgré notre grand attachement à la laïcité, on ajoutera : variez les sources, nom de Dieu. Il y a trois raisons à cela :

 

Première raison de varier les sources

C’est bon pour votre esprit de synthèse.

En lisant différent titres, vous verrez les sujets qui ressortent partout, et la place que leur accorde la presse. C’est un des indicateurs pour juger de l’importance d’un sujet (et donc à aller creuser par la suite).

Vous verrez aussi facilement les enjeux ressortir, on l’a vu, à travers les différents angles pris par la presse sur un même sujet.

 

Deuxième raison de varier les sources

C’est bon pour votre esprit critique.

On ne sait pas comment le dire autrement : le fait de lire des analyses qui ne sont pas de votre avis rend plus intelligent.

Si vous êtes plutôt à gauche, mangez un peu de FigaroVox pour vous remettre en cause. Si vous êtes plutôt à droite, les blogs du monde diplomatique vous feront du bien. Surtout, ne restez pas seulement sur la presse qui est d’accord avec vous.

 

Troisième raison de varier les sources

C’est bon pour votre mémoire.

Tout simplement. Quand on lit 5 titres puis 2 articles sur un même sujet, on retient (bien bien) mieux qu’en lisant au hasard une liste d’articles sur l’appli du Monde.

 

Résumé des conseils

  • Trouvez vos sources de qualité (et laissez tomber le reste)

  • Quand vous lisez la presse / l’actualité, définissez en amont quelle phase vous travaillez. Choisissez vos sources en fonction de. Attention à la perte de temps.

  • Faites de la titraille (survoler les titres et classer en important / pas important) pour muscler votre esprit de synthèse

  • Prenez l’habitude de lire deux ou trois articles sur un même sujet pour en voir les enjeux

  • Variez les sources (et les opinions politiques) sur les analyses : lisez deux ou trois articles par semaine dans un journal qui n’est pas de votre bord

  • Regardez les titres de la presse anglophone / d’autres pays selon vos affinités (et lisez-les un peu si vous avez le temps)

Conclusion (et exercices)

Peu d’exercices dans ce chapitre, et pour cause, il est plus “indicatif” que méthodologique.

 

Exercice 1

Cette semaine, lâchez vos sources traditionnelles. Essayez simplement de vous informer (phase 1, d’information) avec les sources qu’on vous a conseillées. Le Monde + ArteInfo + Euronews + BBC une fois. Puis Arte Journal / 12h30 de France Culture une autre fois. Et voyez comment vous vous sentez par rapport à ce que vous faites d’habitude.

 

Exercice 2

La semaine suivante, découpez votre lecture de l’actu en phases. Définissez vous un temps pour chaque phase (allez-y doucement au début). Par exemple :

  • 1 x 30 minutes pour lire les titres

  • 2 x 30 minutes pour comprendre les faits et enjeux de 2 sujets

  • 1 x 30 minutes pour lire un article de fond, complémentaire, sur un des deux sujets

 

ça fait 2 heures en tout. Il n’y a pas besoin que ce soit parfait, l’important, c’est que vous vous rendiez compte de la différence entre les phases (et évidemment, utilisez les sources adaptées).

 

On ne saurait insister assez sur le fait qu’il s’agit d’une méthodo qui marche pour nous, mais qui est peut-être à adapter pour qu’elle marche pour vous. En clair, jouez avec les conseils qu’on vous donne là, et faites votre propre ratatouille !


Le coin des questions


Boîte à question

Et s’il vous reste des questions, c’est ici !


Se préparer sur l'actualité avec le Repaire

Ce cours est pensé pour une préparation à Sciences Po. Vous pouvez donc vous inscrire ici, mais comme ce cours complète notre cours plus général sur l'entretien, on vous encourage à vous inscrire aux deux : 

  • Ici si vous passez par la procédure internationale
  • si vous passez par la procédure classique
  • Et si c'est un master que vous visez

Et si vous avez la moindre question, mettez-nous un mot @ hello@lerepaire.co !

Préparation sur l'actualité pour Sciences Po

  • Cours en ligne + exercices sur la préparation à l'actualité pour Sciences Po (esprit critique & esprit de synthèse)
Gratuit !

Enjeux d'actualité fichés (Mise en commun)

Inscris-toi pour accéder à ce contenu !

OK!

Il faut s’inscrire au cours en ligne pour pouvoir s’inscrire au coaching.
Tu vois la base de ton côté, à ton rythme, tu commences à travailler, et on consacre notre temps ensemble à approfondir et à évoquer les problématiques qui te sont spécifiques. Gain de temps pour nous, gain d’argent pour toi.

Oll Korrect

La mise en commun des fichages, que ce soit pour les enjeux fichés ou les livres fichés, est réservée aux coachés du repaire ! Inscris-toi au cours en ligne de l'école & la procédure qui te convient pour y participer !

Oll Korrect