Menu

“Engagez-vous !”

Sciences Po a la réputation d’être une école où on s’engage beaucoup. Et c’est vrai, quand vous êtes à Sciences Po, en péniche, comme on dit, il y a des associations de partout, des trucs très sérieux, des trucs, moins sérieux mais beaucoup plus drôle, et ces associations sont autant d’occasions de faire des choses, de rencontrer des gens, d’apprendre des trucs, et de mettre les mains dans le cambouis. Alors c’est pas du tout une obligation, mais disons que c’est quand même une dimension bien présente. 

Et l’engagement, c’est quelque chose qui va jouer dans votre candidature. Alors, vous vous en rendez compte, et effectivement, c’est une musique qu’on entend beaucoup de votre part, Sciences Po, l’école de l’engagement, tout ça tout ça. Alors, oui, en grande partie, mais nuance, c’est sans doute pas exactement comme vous pensez. Donc. Parlons très rapidement de cette question d’engagement, de l’angle par lequel le prendre, et éventuellement, comment faire.

 

Donc, qu’est-ce qu’on veut dire par engagement et pourquoi sa a son importance ? 

 

Comme d’habitude, on vous renvoie vers les critères officiels de Sciences Po. 

 

“la procédure a pour ambition de garantir la qualité et la richesse des profils en gardant le meilleur des trois voies qui coexistaient précédemment blablablabla langue de bois : l’exigence académique, évaluée notamment au travers des performances écrites des candidats, la prise en compte des expériences et engagements personnels, et l’importance de l’oral pour détecter parmi ces très bons élèves les personnalités les plus persévérantes, motivées, engagées. Autant de qualités que Sciences Po souhaite valoriser, convaincue que l’excellence ne se résume pas à l’accumulation de savoirs académiques”.

 

Coucou, revoilà la musique du “l’accumulation des savoirs académiques, il n’y a pas que ça dans la vie”. 

 

Mais, au delà de ça, les critères de notation de l’extra-scolaire sont pas super précis, mais, le mot engagé / engagement apparaît quand même deux fois dans un paragraphe qui résume la totalité de la procédure. 

 

Donc, l’engagement a l’air, à première vue, être une des choses sur lesquelles le jury a un oeil. Maintenant de quoi on parle. Alors, si on regarde dans le dossier d’admission de Sciences Po, il y a une rubrique dédiée à vos activités extrascolaires, et ils précisent ce qu’ils entendent par là : 

“-Distinctions

-engagement associatifs

-centre d’intérêts particuliers

-activités sportives

-activités artistiques.”

 

Conclusion. Sciences Po, engagement, oui, mais au sens super large. Engagement veut pas forcément engagement associatif, même si c’est vachement bien si vous le faites, ça veut encore moins dire engagement politique, mais si ça aussi, ça peut être valorisé, si c’est votre cas, engagement, ça peut être une activité sportive, un art, ou tout simplement un intérêt intellectuel. 

 

Donc, que vous soyez engagé associativement, par exemple, vous faites des maraudes à la croix rouge, que vous soyez engagés politiquement, vous êtes aux jeunes européens, que vous soyez un sportif, de haut ou de tout petit niveau, que vous fassiez du théâtre, que vous ayez participé au projet XYZ de votre lycée, genre, un atelier de littérature, que vous fassiez partie du conseil de la vie lycéenne, ou tout simplement, que vous soyez très actif sur un forum qui parle de tel intérêt intellectuel, ou même écrire, vous même ! on s’en fiche. L’important, pour nous, c’est, comme dirait l’autre, qu’il y ait quelque chose plutôt que rien.

 

En fait, vos engagement, aussi divers soient-ils, nous seront utiles pour plusieurs choses. 

1) ça va nous donner matière à discussion, parce qu’on pourra vous poser des questions sur ces expériences, ce que vous en avez tiré, etc, bref, ça vous donne des cartouches

2) vous, ça va vous apporter des choses. ça va enrichir votre vision du monde, l’ancrer dans le réel, et vous permettre d’avoir une vraie expérience plutôt que du “j’aimerais bien X Y”.

3) le fait que vous soyez engagés nous donne la preuve immédiate et irréfutable que vous vous bougez. Vous attendez pas gentiment que les choses se fassent autour de vous. Vous faites des trucs.

4) 4e utilité de l’engagement : ça permet de passer quand on n’a pas des notes si ouffes que ça. On reviendra bien sûr sur la question du niveau académique, mais on peut tout à fait ne pas être le premier de la classe, avoir des notes bonnes, mais sans plus, et passer quand même, parce que le jury voit qu’on fait des choses, qu’on participe, qu’on organise, qu’on s’intéresse.

 

Donc voilà pour l’engagement. Quelque soit la forme qu’il prenne, un engagement, d’un point de vue de l’admission, c’est des points gratuits à tous les niveaux.

 

Comment s’engager 

 

Du coup, certains d’entre vous ne savent pas par quel bout empoigner la question. mais c’est très facile : juste, faites des choses. Ceux qui en font déjà, continuez, ceux qui n’en font pas, jetez-vous à la flotte !

Rien en particulier, faites votre truc à vous. Associatif ou politique, pratique ou intellectuel, dans des mégastructures ou un petit truc à 3, tout au long de l’année ou juste ponctuellement pendant les vacances.

Et surtout, n’allez pas faire des trucs dont vous pensez que ça fera bien. Genre tiens, je vais m’investir à la ligue des droits de l’homme parce que ça sera bien vu à Sciences Po, alors qu’en vrai vous vous en foutez. Surtout pas. Faites des choses qui vous font plaisir, qui vous ressemblent, qui soient une belle expérience pour vous avant tout. Et oubliez pas que vos engagements, asso, sportifs ou artistiques sont normalement des plages de repos entre les lectures et le travail pour la terminale. Prenez donc soin de choisir en fonction de ce critère, et pas en fonction de ce qui muscle votre CV.

 

Osez

 

Dernière chose. Pour certains engagements, il faut oser. Par exemple, vous voulez faire un stage de deux semaines dans votre mairie. Si c’est ça qui vous plairait, c’est une excellente idée. Mais effectivement, ça demande d’aller demander, et même oser candidater. ça demande un peu de cran. Mais en vrai, vous serez surpris de voir combien de gens vous diront oui, dans la vie, et vous ouvriront des portes simplement parce que vous avez osé demander, et défendu votre petit beefsteak.  

 

Donc, n’attendez pas qu’on vienne vous chercher. Sciences Po, mais tout le monde en fait, est toujours sensible aux gens qui prennent des initiatives et vont chercher ce qu’ils veulent.

 

Osez candidater à des trucs difficiles ou qui paraissent fermés. Si vous voulez participer à un programme genre Model United Nations, postulez. Battez-vous. 

 

Osez candidater spontanément à des endroits qui ne cherchent personne. Si vous voulez faire un stage à la Voix du Nord, allez les voir, demandez, candidatez spontanément. Vous voulez faire 2 semaines auprès de votre député, mais écrivez-lui. Pointez-vous à sa permanence, et posez votre lettre de motivation. 

 

Osez faire des choses par vous-mêmes. Vous voulez monter une antenne de Amnesty International dans votre lycée, mais faites ! Vous voulez monter un journal d’actualité sportive, mettez-vous avec un copain, et faites ! 

 

N’attendez l’autorisation de personne. N’attendez la validation de personne. Lancez-vous dans ce que vous avez envie de faire, et si ça marche pas, et bien au moins vous aurez bien rigolé, ou en tout cas vous aurez appris des trucs. Et les jurys de Sciences Po seront toujours sensibles à ce genre de choses.

 

Conclusion

 

Maintenant, vous mettez pas la rate au court bouillon, à vous dire : ah, il faut que je postule auprès du député. Bien sûr que non. Si vous faites juste du théâtre, ou du volley, ça ira très bien. Juste, profitez du temps avant le concours pour commencer à faire des activités qui vous engagent un peu, n’attendez pas d’être à Sciences Po. Pour un jury, il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour ! Donc, bougez-vous le derrière en dehors de vos bouquins, c’est une des meilleurs manières de montrer que vous êtes un beau futur petit Sciences Po.

 

On s’appuie donc sur notre ami Stéphane Hessel et on vous dit : engagez-vous ! 




Quelques exemples d’engagements de nos ancien.ne.s coaché.e.s, à titre purement purement indicatif : 

 

Sport : 

 

Arts : 

 

Asso : 



A propos d’oser, ce papier qu’Alexis a commis dans le blog du repaire pour expliquer pourquoi il ne faut pas avoir froid aux yeux et oser (Osez candidater, bon sang !

 

Et quand on ose, ça peut donner ça.

Inscris-toi pour accéder à ce contenu !

OK!

Il faut s’inscrire au cours en ligne pour pouvoir s’inscrire au coaching.
Tu vois la base de ton côté, à ton rythme, tu commences à travailler, et on consacre notre temps ensemble à approfondir et à évoquer les problématiques qui te sont spécifiques. Gain de temps pour nous, gain d’argent pour toi.

Oll Korrect

La mise en commun des fichages, que ce soit pour les enjeux fichés ou les livres fichés, est réservée aux coachés du repaire ! Inscris-toi au cours en ligne de l'école & la procédure qui te convient pour y participer !

Oll Korrect