Menu

Questions fréquentes

Il y a certaines questions que vous posez souvent, tous autant que vous êtes, on espère répondre à la plupart d'entre elles ici. S'il vous en reste, n'hésite pas à décrocher votre téléphone et nous appeler au +33 1 86 95 23 35 ou nous mettre un mot @ hello@lerepairedesetudiants.fr, on se fera un plaisir d'y répondre !

Questions sur le repaire

  • Est-ce que vous êtes une prépa privée ?

    Oui et non, mais plutôt non.

    C'est par là qu'on a commencé. Entre temps, quelques euros rentrent, alors on transforme le repaire en site plus généraliste, accessible à tous, qui ponde des contenus de qualité et des outils en tous genres pour les étudiants. 

    On garde toutefois notre casquette de prep, d'abord parce que vous préparer aux oraux nous amuse, ensuite parce qu'il faut bien financer le reste du site, et que la pub, très peu pour nous. (En savoir plus sur le choix de notre modèle éco). 

    L'un dans l'autre, ceux de nos coachés qui sont passés par des prépas privés plus classiques en parallèle (nous aussi d'ailleurs, en notre temps), nous font toujours le même retour : l'ambiance chez nous est très éloigné de la prépa privé, chez vous on n'est pas juste un numéro, vous prenez le temps, etc etc. Surtout, ne nous croyez pas, allez voir sur notre page Facebook ceux qui sont passés par chez nous et posez-leur la question !

     

    Est-ce qu'on est une prepa privée ? Not really no. On est un repaire :)

  • Comment vous vous financez ?

    Lacan disait que le réel, c'est quand on se cogne. On le paraphrasera avec plaisir en disant que dans le monde de l'entrepreneuriat, le réel, c'est quand on doit payer son loyer.  

    Il y a plusieurs manières de financer un site internet, en faisant des contenus payants ou par la pub notamment. On a fait le choix des contenus payants (nos cours en ligne et nos coachings), choix de modèle économique qu'on explique un peu plus en détail ici

  • Vous êtes le repaire des "admissibles" ou des "étudiants" ?

    Les deux mon général !

    On a commencé sous la bannière "repaire des admissibles" parce qu'on ne préparait qu'aux oraux d'admission au début. Et puis à force de répondre à vos questions et inquiétudes, on a voulu aller sur des terrains proche, comme la rédaction de CV & LM, l'orientation de manière générale, ou encore la gestion du stress face aux examens. Dans ce cadre, le mot "admissible" n'allait plus. On a donc changé de nom, pour devenir le repaire des étudiants !

    Mais le repaire des admissibles existe, il a juste changé de forme, et de nom : désormais, c'est la prep du repaire !

  • Quel est votre taux d'admission ?

    Vous trouverez tous nos résultats, sans maquillage, ici ! En gros : environ 80% d'admis à Sciences Po Paris chez nous (et on prend tout le monde sans sélection).

    Juste conseil : même si nos résultats ne sont, pardonnez-nous l'expression, pas trop dégueu, ils ne sont pas l'alpha et l'oméga de la qualité d'une prep. On a donc opté pour un meilleur garantie que les statistiques (et qu'on applique à la plupart des coachings) : vous ne payez que si vous êtes admis.e.s.

  • Pourquoi avoir choisi la formule "paiement si admission".

    D’abord parce que ça nous paraît philosophiquement juste. Si vous êtes admissibles, c’est que vous avez le niveau pour rentrer dans l’école. Si donc on vous prépare (et que vous travaillez méthodiquement), et que vous n'êtes pas admis, c’est qu’on n’a pas été à la hauteur. 

    Ensuite, parce que ça permet à tout le monde de se faire coacher, y compris ceux pour qui la somme qu'on demande représente beaucoup, et qui ne peuvent pas se permettre de dépenser ce genre de sommes sans être sûrs du résultat.

    Par goût du challenge, enfin (et une petite touche de confiance en nous qui fait qu’on se sent capable de vous faire rentrer, même si vous avez un dossier moyen, pour peu que vous travailliez dur).

  • Pourquoi prendre une prep ?

    Parce que l'expérience nous montre qu'un entretien est quelque chose d'à la fois simple et casse-binette, et que la qualité d'un dossier ne protège pas plus contre un recalage que le fait d'être "à l'aise à l'oral". On a vu des gens très à l'aise à l'oral sortir de là sans être admis, et des dossiers en or (HEC, ENS, stages incroyables, profils multiculturels au possible) se voire refuser l'entrée tout autant. La seule chose qui protège contre un jury qui mord : la pré-pa-ra-tion méthodique.
    Et en temps limité, sur un exercice oral qu’on a si peu travaillé pendant sa scolarité franco-française, il est bon d’avoir un cadre de préparation.

    On est désolés de ne pas avoir d'arguments plus solides que ceux-là. Notre expérience dit : pour les écrits, allez-y en vous motivant avec un camarade et si possible avec un peu d'aide d'un prof, pour les oraux, faites vous encadrer par quelqu'un qui connaît. 

    En résumé : don't try this at home, c'est trop bête de se gauffrer alors qu'on a passé le cap de l'admissibilité.

  • Pourquoi vous ?

    On aimerait répondre à cette question, mais on sent le conflit d'intérêt arriver. On laisse la parole aux candidats qui sont passés par chez nous : d'abord les retours qu'on nous a fait directement,  sur notre site, et pour rassurer tout le monde, ceux sur notre page facebook, sur lesquels on n'a pas la main ! 

    Mais puisqu'on nous demande pourquoi nous, un seul conseil : n'écoutez pas votre tête pour choisir une prep, (ni même une école, un job ou un(e) amoureux(se), écoutez votre ventre. 

  • Je n'ai vraiment les moyens de me payer votre prep, que faire ?

    Réponse d'Alexis, patron du repaire : 

    C'est une question importante, à laquelle j'ai deux éléments de réponse, imparfaits

    1) notre politique

    2) pourquoi l'argent ne doit pas être un obstacle 

    (eh oui, c'est une déformation professionnelle que de réfléchir en 2 parties en permanence)

     

    1) Notre politique

    • on fait moitié prix pour les boursiers sur tout, des cours en ligne aux coachings (on peut se le permettre cette année)
    • vous ne payez que si vous êtes admis.e.s pour la partie coaching, la plus grosse partie 

     

    ça, c'est notre manière d'aller vers vous. Maintenant on est aussi d'avis que quand on veut quelque chose, on va le chercher. Moi, quand il s'est agi de me préparer à Sciences Po, j'ai pris une prépa privée parisienne célèbre qui m'avait coûté 1790 euros, je m'en souviens comme si c'était hier (et en plus, elle ne m'a servi à rien). Mes parents, n'ayant pas ce genre de moyens, m'avaient dit : tu te finances la moitié, on financera l'autre. J'ai donc passé mon été à bosser pour me payer ça. 

     

    2) Pourquoi tout le monde devrait prendre une prep, même si ce n'est pas l'or qui nous étouffe. 

    D'après nous, il faut voir cette somme davantage comme un investissement que comme un coût. Vous ne vous en rendez pas encore forcément bien compte, mais Sciences Po vous amène à un premier salaire de 40 000€ en sortie d'école. De 47 000€ au bout de 2 ou 3 ans. (source : les derniers chiffres de l'Etudiant.fr) (et confirmé par notre expérience). Rapporté à ce chiffre, et si vous vous mettez 4 secondes dans une logique de business, cet investissement n'est pas grand chose.

     

    Dernière chose, un point de vue personnel. Avec le recul, du haut de mes 30 ans, je me rends compte que l'argent qu'on met dans ce qu'on apprend est le meilleur investissement qu'on fait. Quand on achète un Mac, il se déprécie, et au bout de 3 ans, il ne vaut plus rien. Lousy investment. Quand on investit dans son cerveau, ses connaissances, ses skills, c'est quelque chose qu'on recupère au centuple à terme, humainement et financièrement. Mais ça vous ne le savez pas encore :) Conseil donc, et je prêche ouvertement pour notre chapelle : s'il y a un endroit où il faut mettre son argent, c'est dans ça.

     

    En conclusion : no man gets left behind. Si c'est vraiment compliqué, mettez-nous un mot, on trouvera quelque chose, on encaissera votre chèque plus tard, on verra. En tout cas, ne risquez pas de ne pas être admis.e.s dans l'école de vos rêves pour une affaire 2 ou 300 euros, c'est de la folie.

  • Est-ce que je peux faire la prep si je ne suis pas à Paris ?

    Cette année, 2019-2020, on a des coachés à Tokyo, Beijing, Brasilia, Singapour, New-York, Abu-Dabi, et on en passe : la distance n'est pas un problème. Près de la moitié de nos coachés, l'année dernière, étaient en province, et on n'a observé aucune différence de réussite entre ceux qui ont fait leurs entretiens blancs dans nos locaux, et ceux qui les ont fait par skype. En fin de compte, sur le fond, aucune différence entre le présentiel et Skype. On peut juste noter qu'un entretien Skype est légèrement moins stressant, mais ça peut se travailler avec d'autres exercices.

  • Quels sont vos effectifs ? Ne va-t-on pas tous dire la même chose ?

    On ne vous apprendra jamais à tous dire la même chose. Notre job c'est de vous apprendre, en temps super limité, à" être vous" face au jury, aussi ridicule que la formule puisse paraître. On est là pour vous apprendre à creuser en vous, et trouver vous-mêmes vos arguments les plus pertinents. On est là pour vous tenir le miroir et vous orienter, pas pour vous faire tenir un blabla préfabriqué. (ce qui est la mort quasi-assurée).

    Pour ce qui est des effectifs, on se limite, comme depuis 4 ans, à une vingtaine de personnes par procédure (au delà de quoi on fait du mauvais boulot). Pas d'inquiétude donc pour dire la même chose, vous êtes noyés dans plusieurs milliers de candidats. 

  • Qu'apportez-vous de plus que les groupes de coaching gratuits sur FB ou SOS Sciences Po ?

    On a été de ceux qui étaient là à la création du fameux groupe. C’était un petit machin d’entre-aide avec 40 personnes dedans. Entre-temps, ça a un peu grossi. Ils font du bon boulot, et on vous encourage à les écouter. Mais suivre les posts d'un groupe FB de 2000 membres et faire un entretien blanc + 10 min de debrief avec un M1 à la cafétéria de Sciences Po, ça n'est pas la même chose que se faire encadrer plusieurs semaines par des anciens expérimentés & qui en ont fait leur métier. No offense. Qu'on nous comprenne bien : on trouve que les admin du groupe font un truc super, et on l'a fait. Mais on n'est pas en concurrence avec eux. On les complète, si vous voulez.

    Et ça vaut pour SOS Sciences Po, qui ont beaucoup de choses à vous apporter, parce qu'ils sont dans la machine Sciences Po et la connaissent bien. Mais ils sont en 1A, et on est en contact avec assez de nos anciens coachés en 1A pour savoir en quoi ils peuvent vous aider. Pour ce qui est de la prep pour l'oral, leur aide est, ils nous en voudront pas de dire ça, limitée. Comme dit, on se complète.

  • Est-ce que mon admission est garantie ?

    Evidemment, non. Et on ne soulignera jamais assez notre humilité face à cet exercice. Nos conseils ont leur limite : un entretien est un exercice vivant, qui varie de jury à jury. On a quelques bonnes recettes dans notre poche, mais il n'y a rien qui convaincra plus que le fait que les arguments viennent de vous. L'authenticité, l'authenticité, on ne le dira jamais assez, c'est ce qu'on essaie de vous apprendre. On est donc là pour vous donner un retour, une expérience, un terrain d'entraînement, mais in fine, c'est vous qui avez les clés en main. Et au risque d'en rajouter une couche : votre admission dépendra beaucoup plus de votre investissement en travail que du reste).

     

  • J'ai vraiment un dossier pas génial, est-ce que j'ai une chance ?”

    Réponse d'Alexis, patron du repaire : 

    Moi-même, quand je me suis pointé devant le jury de Sciences Po, j'avais un dossier...je vous mets au défi d'avoir un dossier aussi moisi que le mien : je sortais d'une double réorientation et triple redoublement en licence LEA. Le tout couronné par une forte angoisse des entretiens. Bref, j'étais en chaussettes. Ce qui ne m'a pas empêché de passer (grâce, dois-je ajouter, aux deux camarades que j'avais à l'IEP qui m'ont aidé). Je partais -vraiment- de loin. En résumé : si moi je l'ai fait, vous pouvez le faire.

    Mais il n’y a que le travail -doublé d’un bon cadre- qui fait la différence.

  • Pourquoi vous dites "les petits loups" ?

    On nous demande pourquoi on appelle nos préparationnaire les "petits loups". On ne sait pas trop pourquoi. C'est une sorte d'habitude. On a 30 ans, vous en avez 17-21, c'est un truc de grand frère, sans doute. Donc si vous recevez, le groupe de coachés, des mails qui commencent par "salut les petits loups", c'est normal. Mais il y aura aussi du "salut à tou.te.s", du "salut les gens" et à l'occasion du "ciao a tutti". Mais jamais de "ouais gros, bien ou bien", bien que ça nous démange.


Boîte à question

Un point n'est pas clair ? Pose-nous la question !

Inscris-toi pour accéder à ce contenu !

OK!

Il faut s’inscrire au cours en ligne pour pouvoir s’inscrire au coaching.
Tu vois la base de ton côté, à ton rythme, tu commences à travailler, et on consacre notre temps ensemble à approfondir et à évoquer les problématiques qui te sont spécifiques. Gain de temps pour nous, gain d’argent pour toi.

Oll Korrect

La mise en commun des fichages, que ce soit pour les enjeux fichés ou les livres fichés, est réservée aux coachés du repaire ! Inscris-toi au cours en ligne de l'école & la procédure qui te convient pour y participer !

Oll Korrect